Hello ! Un petit tour du côté de la domotique ça vous dit ? Siri, Alexa ou Google ?

Quand on parle de décoration on a toujours tendance à oublier d’allier l’utile à l’agréable pour les yeux ; et parfois c’est même des tabous, des interdits. qui a déjà entendu parler sur un podcast déco ou lu des articles sur la domotique dans les magazines à la mode ? Je suis persuadée que la réponse est : pas grand monde…

Sur le secteur, il y a trois grandes marques, Apple, Amazon et Google. Je vais immédiatement mettre de côté Apple qui produit une superbe enceinte connectée, mais qui n’est pas assez ouvert sur la domotique dite « accessible ». Le HomePod d’Apple est beau, mais cher (c’est Apple hein, on a rien sans rien), mais cela ne correspond pas aux préoccupations d’une domotique simple, à la portée de tous et complète.

Alors, Alexa Echo ou Google Home ?

Et bien nous, à l’appart’, on a eu les deux. Ce n’est pas sponsorisé hein ! On a juste voulu se rendre compte par nous même des différents services que proposent Amazon et Google.

D’abord, il y a un an, nous avons investi dans l’écosystème d’Amazon, nous avons acheté une Echo Dot pour le salon. Le modèle était assez laid, mais fonctionnait plutôt bien. Au quotidien tout était assez fluide et nous nous sommes équipés au fur et à mesure en objets connectés. Nous avons des Ampoules Philips Hue, un capteur d’ouverture de porte et des interrupteurs de volets connectés. Alexa fait très bien le travail domotique et les routines sont plutôt bonnes, je parle au présent, mais c’était un peu plus laborieux au début…

C’est d’ailleurs parce qu’Alexa « trainait des pieds » pour se mettre à jour qu’un matin nous nous sommes réveillés avec l’idée de passer à l’écosystème de Google. Nous avions donc investi dans une enceinte Google Home pour le salon et une petite Google Home mini pour la chambre. Les objets étaient beaucoup plus beaux, mais très rapidement nous avons constaté que la domotique n’était pas le point fort de Google. Surtout lorsque l’on sort des produit Nest « propriétaires » de la marque. Le point fort de Google ce sont les recherches (sur Google, logique) et le son, un peu meilleur selon nous qu’Alexa.

Google Home

Google Home

Google Home

Google Home

Depuis quelques jours nous sommes revenus à Amazon, déjà parce les objets sont plus beaux qu’avant et/ou plus discrets. Et aussi pour la volonté croissante d’Amazon de se mettre régulièrement à jour.

Nous avons deux Amazon Echo Flex (salon et cuisine) et nous allons recevoir d’ici peu une Echo Dot 3 avec horloge pour la chambre.

L’Echo Flex du salon renvoie sur notre enceinte Marshall et fait idéalement le travail, efficace et discrète elle incarne ce que nous souhaitions. L’Echo Flex c’est le format tout petit d’Amazon, le son est minimal tout seul, mais c’est plus une télécommande vocale pour votre environnement.

 

 

Amazon

Amazon

Voici un petit aperçu de ce que nous faisons avec Alexa :

– Les volets s’ouvrent et se ferment en fonction du lever ou du coucher du soleil en hiver. Économies d’énergies en perspective !

– Lorsque nous nous couchons nous disons « Alexa, bonne nuit » (on appelle la une routine), automatiquement elle vérifie que la porte est fermée, que les volets sont biens fermés, les lumières s’éteignent, nous entendons la météo du lendemain, l’heure, la radio se met en marche sur le volume 1 et elle nous souhaite une bonne nuit.

– Quand nous partons en vacances le système fonctionne de manière aléatoire afin de mimer une présence. Cela évite aux rôdeurs de croire en une absence prolongée.

– Nous recevons des notifications pour les ouvertures et fermetures de porte directement depuis l’appli Alexa.

– Nous lançons évidemment Spotify à la voix et ça c’est tellement plus simple ! En faisant la vaisselle, en travaillant, en aillant son portable à charger un peu loin… Un bonheur !

– Lorsque nous passons à table, le soir, en été par exemple, nous gérons en quelques secondes et à la voix les lumières et les volets pour créer l’atmosphère souhaitée.

Evidemment ce n’est pas un objet nécessaire aujourd’hui, mais cela nous confère une forme de confort de vie.

La confidentialité qui a longtemps été mise en avant par les esprits réfractaires n’est plus une inquiétude. En effet, il n’y a aucun flux de donné qui transite si l’on n’active pas la machine en disant Alexa… (vérifié par moi même et par de très nombreux testeurs pro). Par ailleurs, je suis persuadée que votre téléphone vous espionne bien mieux qu’une enceinte connectée ! 

La suite ? Nous envisageons une station météo connectée de chez Netatmo (si vous avez les derniers Vélux cela permet d’ouvrir et de fermer ces derniers en fonction du temps qu’il fait par exemple). Nous pensons aussi au système de gestion du chauffage, le thermostat connecté de la même marque. Il nous permettra de ne pas chauffer un appartement vide. Qui a dit que nouvelles technologies et Écologie ne pouvaient pas fonctionner ensemble ?!

Et vous, avez-vous succombé à ces enceintes connectées ? Qu’en pensez-vous ?

Belle semaine,

Armelle 😉