Week-end à Pornichet

Il y a presque deux semaines maintenant, nous nous accordions un magnifique week-end de détente, de calme et de nature avant les grandes agitations du déménagement. Je sais, je vous saoule sûrement un peu avec mon déménagement, j’en parle tout le temps, mais bon, en même temps, lorsque l’on achète un appartement, entre le moment de la première visite et le moment où vous recevez les clefs, il se passe de nombreuses semaines, de longues semaines d’impatience … que je partage avec vous ! Nous, nous avons attendu 3 mois. Le stress de l’organisation, car nous faisons tout nous même, nous a poussés à nous accorder un week-end en retrait de tout ça, un peu à l’écart des cartons, de la ville, et du temps.

Je ne vais pas le cacher, je ne le fais jamais, j’ai eu cette opportunité grâce à deux partenaires de chocs, deux partenaires vraiment adorables, avec qui j’ai eu des contacts humains chaleureux qui me font aimer encore davantage leurs produits et le fait d’être une blogueuse 😉

Le premier partenaire, c’est Paul, le propriétaire de l’hôtel Sud Bretagne à Pornichet. Un homme discret et travailleur, qui, après avoir passé des années à l’étranger, a su trouver l’énergie pour reprendre l’affaire familiale. L’hôtel Sud Bretagne se transmet de génération en génération depuis plus de 100 ans ! Paul, lui, il aime la décoration et il est plutôt bricoleur, alors il prend son temps et refait chambre par chambre l’hôtel qu’il tient avec son père. Ce 4 étoiles de Pornichet est une institution, tout le monde le connaît pour peu que l’on y soit passé une fois, sa façade noire est une marque forte de la ville, en face de la place du marché.

Les chambres de l’hôtel évoluent au rythme des inspirations de Paul et de sa grand-mère, ils partagent tous les deux un amour inconditionnel pour la décoration, et comme vous vous en doutez, lorsqu’il m’a proposé de visiter l’hôtel, j’ai sauté sur l’occasion !

Notre chambre était sereine, bleue, dans le pur style des maisons bauloises (ou de Pornichet ici en tous cas), c’est une chambre importante pour les propriétaires, car on y trouve des statuaires d’anges, un symbole familial, et nous avons trouvé dans cette pièce une vraie tranquillité, une de celle que l’on attend d’un hôtel en bord de mer. Les pièces d’eau sont accessibles derrière des persiennes anciennes qui servent de portes et le petit balcon donne sur le jardin où l’on peut apercevoir la piscine chauffée et le spa couvert à travers la verdure.

 

Le deuxième, ou plutôt la deuxième, c’est Stéphanie, qui a pris contact avec moi pour me proposer une collaboration avec la marque Mini, mais sans trop en faire, me laissant libre et ayant déjà pris de l’intérêt pour mon blog. Ce n’est pas toujours le cas, et c’est très agréable de voir une marque qui s’intéresse à son « influenceuse » (ce que je peux détester ce mot). J’ai donc eu la chance de me faire prêter une Mini Hybride électrique.

Bon, pour parler bagnole, je vais essayer de le faire comme une Dominique Chapatte au féminin, mais vous le verrez très vite, le côté technique des voitures et moi ça fait douze. Nous avons eu la chance de nous faire prêter une MINI COUNTRYMAN HYBRIDE RECHARGEABLE E ALL4. Pour faire simple, une mini grand format, capable d’accueillir mon mec de plus 1,90m en total confort. Cette mini 4 roues motrices est absolument parfaite, elle est à la fois thermique (à essence) et électrique (rechargeable en roulant ou avec une simple prise de courant domestique).

Au début, et cela dure une petite dizaine de minutes, on est dérouté par l’électrique, par l’automatique (on ne passe pas les vitesses) et par la puissance disponible immédiatement qui à tendance à vous coller aux sièges à la moindre accélération franche. Mais le plus impressionnant, c’est le silence.

Durant notre week-end nous avons emprunté toutes sortes de chemins, de routes, ou de ruelles en villes et je peux vous dore que sur les petites routes de campagne du Morbihan, le toit ouvert, on entendait les oiseaux en roulant, un véritable bonheur. Je ne vous parle pas du plaisir de conduire propre et du regard bienveillant des passants dans la vieille ville fortifiée de Guérande. Peut-être que la marque Mini y est pour quelque chose, mais nous avions l’impression de lire des sourires sur tous les visages !

Pour parler un peu déco, sur le modèle que nous avions pour le week-end, nous avions la version grand confort, avec des sièges en cuir chauffants et toutes les options possibles. J’ai adoré le système de son parfait de chez Harman-Kardon, ainsi que les finitions très britishs de notre modèle. Le seul bémol ? Le prix, encore très inaccessible pour moi, autour des 40.000€… Bon, après, quand je dis pour moi, ce n’est pas directement pour moi, parce que vous le savez, je n’ai pas le permis et je ne compte pas le passer de si tôt même si cette voiture-ci pourrait me faire dépasser ma peur !

Ce week-end fut un moment suspendu dans le temps, loin des soucis du quotidien, de l’émulation de mon travail, du bruit de celui de mon chéri, un véritable bonheur sur les routes de Pornichet, de Guérande, des marais salants et sur les pavés de Saint Goustan à Auray dans le Morbihan. Nous avons eu le plaisir de collaborer avec deux personnes charmantes et de nous donner envie de très vite recommencer !

Armelle 😉

 


Je m'appelle Armelle, j'ai 33 ans et je suis passionnée de mode. Responsable Communication chez Søstrene Grene dans la "vraie vie", je suis toujours en quête de bons plans dans ma ville de Nantes et ailleurs.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM
@mocassinserretete