Bonjour à toutes ! Bon, ce n’est pas un article comme les autres, ce n’est pas non plus un de ces articles déballage de vie privée et étalage de bons sentiments. Non, c’est un article que je voulais faire parce que j’ai finalement eu pas mal de contacts de personnes qui m’expliquaient avoir fait la même chose que nous : se marier à deux plus deux témoins et c’est tout. Ces mêmes personnes m’ont souvent confié qu’elles ressentaient une forme de pression sociale et qu’elles finissaient par ne plus jamais rien dire de leur mariage ou pour d’autres qu’elle finissaient pas faire un mariage classique contre leur souhait de départ.

On se marie à deux, avec nos témoins

Nous, nous en sommes fiers, nous nous marions avec nos deux témoins et c’est tout. Cela fait quelques mois que nous voulons, que nous savons, que nous allons nous marier. C’est un choix que nous avons fait à deux, pas de demande genoux à terre, pas de fiançailles, pas d’annonce devant la famille ou de proposition kitch dans un stade, un bar, un concert… non, on a décidé ça ensemble, tous les deux, avec joie et passionnément tournés vers l’avenir.

Depuis que nous nous sommes lancés dans les démarches, nous hallucinons tous les jours un peu plus de tout ce qui tourne autour du mariage. C’est à la fois drôle et le reflet d’une époque qui ne change pas tant qu’elle le dit.

Comment le dire ?

La première chose, c’est l’annonce. Dire que nous souhaitons nous marier à nos proches et leur dire que nous nous marierons sans eux. Pas facile tant l’héritage un peu paternaliste sur ce point est puissant. Nous avons annoncé cela avec beaucoup de joie à nos parents (que nous avons la chance d’avoir encore avec nous tous les deux), nous leur avons confié que nous nous marions pour nous et que nous serions heureux de faire une bouffe avec eux plus tard pour fêter l’événement. Globalement cela a été plutôt bien pris. Ils nous connaissent et savent que nous n’aimons pas trop suivre les règles 🙂

Les témoins. Ce fut le plus facile, nous partions en zone de confiance et nous savions depuis le départ qui nous voulions à nos côtés pour ce jour là. Je vous précise qu’il est obligatoire d’avoir chacun un témoin minimum. Ils donneront leurs cartes d’identité et doivent donner également leurs professions.

Les amis. Il y a eu de tout. On a fait un nouveau tri 🙂 C’est la vie !

Un parcours surprenant !

Le rendez-vous de dépôt de dossier à la mairie. Un moment de bonheur administratif français de presque une heure. La personne en face de vous va rentrer, à un doigt, parce que sinon c’est pas drôle, tout le dossier sur informatique, ce même dossier que vous étiez venus retirer quelques jours plus tôt et que vous aviez dûment rempli ( il nous a fallu une attestation de domicile, nos actes de naissances, l’identité de nos témoins ainsi qu’une copie de leur carte d’identité et le document central avec quelques autres informations perso).

Nous, nous sommes arrivés assez peu informés, on pensait qu’on nous proposerait des dates pour le mariage, mais en fait nous avons eu pas mal de choix puisque nous avons bien compris que c’était à nous de l’imposer. Nous avons pris un vendredi après-midi parce que ça arrangeait tout le monde, soit quatre personnes. On nous a demandé si nous voulions une musique. Non. Un moment pour l’échange des alliances devant le maire (ou une personne de l’Etat Civil de la mairie). Non. La cérémonie durera une vingtaine de minute.

On est heureux de la même manière !

Lorsque l’on s’arrête là dans la lecture de cet article on pourrait croire qu’il n’y a aucune raison logique pour nous marier. En fait, si, nous sommes vraiment très heureux de nous marier, nous avons même cédé à quelques logiques traditionnelles du mariage qui nous étaient chères, nous nous échangerons des alliances (mais pas à la mairie), j’aurais une jolie robe et de belles chaussures, je prendrai le nom de mon chéri, et nous serons très très heureux de dire « mon mari » et « ma femme » (même si depuis notre pacs en 2012, nous le disions déjà, cette fois-ci ce sera pour de vrai ! ).

Pourquoi se marier et ne pas se contenter du pacs ? Pour différentes raisons que je n’expliquerai pas forcement ici, mais surtout parce que c’est plus « complet ». Google est ton ami sur ce point 😉

« Ça vous ressemble »

Depuis, nous nous amusons beaucoup de ce statut de « futurs mariés », entre les félicitations de personnes que nous ne connaissons pas ou plus ; les prix hallucinants des alliances comparées à des bijoux qui n’en portent pas le nom (on a fait sobre en terme de budget, et pourtant c’est déjà très cher ! ), les vexations des personnes qui ne sont pas invitées et qui ne comprennent pas notre logique (et qui, finalement, nous connaissent très mal)… Il y a aussi beaucoup de positif, la joie de nos témoins, de nos familles, de nos amis proches… L’un d’entre eux nous a dit dernièrement : 

« Ça vous ressemble »

Et ça nous a fait énormément plaisir puisque c’est vraiment ça. C’est aussi simple que ça en fait…

Pour celles qui ont peur ou celles qui sont gênées de sauter le pas de cette façon, sans tambours ni trompettes, je n’ai qu’un conseil, faites-le à votre façon. On se marie à deux, pour soi, pas pour les autres ! Ne pensez pas à la photo Instagram qui obnubiles les blogueuses que vous suivez peut-être, faites ce qui vous plait.

On s’aime, on se marie et on est heureux. Il n’y aura pas de wedding planer américain, pas de budget à 15000€, pas d’emprunt bancaire, pas de banquet à critiquer, pas de personnes à supporter, pas d’oncle bourré sur la piste de danse… Il y aura notre amour, simplement, pudiquement, et c’est ce que nous voulions.

Belle semaine 😉

Armelle