« Bonjour, est-ce-que dans deux semaines il vous restera cette robe en 38 ? »

« Cette robe là, madame ? »

« Oui… »

« Ne bougez pas, j’arrive tout de suite, je sors ma boule de cristal et je vous dis ça  ! « 

 

Alors ça, c’est la réponse que je rêve de sortir un jour, mais malheureusement je ne pourrai jamais la dire. Et des réponses comme ça, au fur et à mesure des années on en a plutôt un bon paquet ! Je crois que tant que l’on n’a pas exercé ce métier, on ne peux pas se rendre vraiment compte de ce qui passe dans une boutique. La vendeuse qui passe son temps derrière la caisse à se limer les ongles est un cliché qui ne nous honore pas vraiment (même si ce cliché n’est pas là pour rien 😉 )

J’ai donc eu envie d’en parler ou re-parler par ici…

J’ai commencé à être vendeuse il y a plus de 10 ans et, dans mes souvenirs, le métier était plus « facile », mais les gens consommaient différemment, je ne veux pas faire toute une longue tirade disant que : c’était mieux avant ! Mais il est certain que l’attitude du consommateur a changé et on le sent bien, le consommateur est moins enthousiaste et plus difficile à convaincre.

Alors, comme je ne peux pas enfermer une cliente dans la boutique en la menaçant avec une piqueuse à étiquettes pour qu’elle dépense 500€ dans la minute (et oui avec mes collègues on en a déjà parlé quand on était à court d’idée…sans jamais passer à l’acte, je préfère préciser 😉 ) ; la « bonne » vendeuse se remettra en question et fera évoluer sa méthode en fonction des clientes…sauf que je me retrouve face à des clientes qui me posent des questions auxquelles je n’ai pas de réponse à apporter et où je reste « comme un pet de lapin » (expression de ma collègue Charlotte que j’aime beaucoup…)

« Bonjour (ou pas d’ailleurs) qu’est-ce-que vous avez en tee-shirt ? »

« J’ai plein de jolis modèles, que cherchez-vous madame ? Manches courtes ? Manches Longues ? Décontracté ? Habillé ? » (C’est ce qu’on appelle une recherche des besoins, afin de cibler les bons produits)

« Aucune idée, vous avez quoi ? » 

Comment te dire que j’ai 372 modèles et que j’ai pas envie de coucher là !!!

C’est quand vous commencez à faire tout le tour du propriétaire (vous hésitez même à aller voir chez le commerçant voisin au cas ou) qu’on nous pose de plus en plus cette question :

« C’est fabriqué où? »

Dans le sous-sol, sans lumière, avec nos 12 clandestins chinois, pourquooiiiii???

Depuis la catastrophe du Rana Plaza au Bangladesh en 2013, beaucoup de clientes se sont découvertes une conscience et même si la question n’est pas posée tous les jours, l’idée de ne plus porter des vêtements fabriqués dans de mauvaise conditions est bien présente et je trouve ça très bien !

Là où ces clientes auraient pu se dire, c’est effroyable, je vais donc consommer différemment et bien non elles nous demandent d’avoir un article de qualité, à un prix dérisoire et surtout pas fabriqué au Bangladesh (alors que la Chine, le Maroc…pas de problèmes alors que je peux très bien m’imaginer qu’il existe des ateliers qui ne sont pas aux normes aussi dans ces pays là).

Personnellement, je suis pour acheter des produits de meilleure qualité et fabriqués avec de bonnes normes (même si je doute qu’on puisse réellement le savoir), mais je ne peux pas toujours me le permettre financièrement. Ce qui fait de moi une cliente (toujours) de ces grande enseignes qui font du « Fast-Fashion »en essayant toujours de privilégier autre chose avant. Bref, je ne vais pas épiloguer sur ce sujet (même si le débat est intéressant), mais tout ça pour vous faire comprendre que parfois nous faisons face à des questions et / ou des situations où nous n’avons aucune réponse et qu’il est difficile de faire son taf de vendeuse toujours dans la bonne humeur…surtout ces dernières années.

etre-vendeuse-off-blog-nantes-04-2016-2

Et pour faire un peu plus drôle, je vais vous faire une petite compilation (de mémoire) de toutes les demandes de nos clientes avec (parce-que ça nous fait toujours rire) nos réponses, les vraies, mais celles qui se promènent aussi dans nos têtes (le OFF);-)

« Bonjour, est-ce-que vous avez des pantacourts larges ? »

La réponse : « Non, je ne suis désolé madame »

Le OFF  » Un pantacourt j’en ai plus depuis 1996 madame ! « 

Il est 18H58.

« Vous fermez à quelle heure ? »

« 19H. »

« Je peux faire un tour ? » (Franchement, ne le faites pas, c’est pas cool, après 19h00 on n’est pas payées…)

La réponse :« Bien sûr madame… »

Le OFF : « Bah oui vas y rentre c’est pas comme si je venais de me taper une journée de 9H, en plus ça tombe bien j’avais pas du tout envie de rentrer chez moi à pied du coup, car évidemment, là, je loupe mon bus ! Mais à part ça vas-y rentre, fou le bordel dans mes rayons et puis part rejoindre ta copine qui était en retard et qui t’a permise de te mettre au chaud pendant 10min » C’est très long, mais c’est tellement ça »

La réponse : « Au revoir Madame et à bientôt. »

Le OFF : « Cassssssse toi bordel ! « 

Je réalise que je suis une personne affreuse, ne vous inquiétez pas, tout se passe uniquement dans ma tête #personnefolle

« Avez-vous cette blouse en 38 ? »

De mémoire et / ou en vérifiant mes stocks :

« Non, je suis désolée, je n’ai plus de 38, madame »

« Vous est sûre ?

« Absolument »

Le OFF :  « Bah si il m’en reste une, mais j’ai pas envie de vous le dire et du coup je vous mens délibérément juste pour VOUS embêter madame ! »

Cette petite anecdote devient très drôle quand cette même cliente va demander la même chose à une collègue qui lui répondra :

« Comme vous l’a indiqué ma collègue, non, nous n’avons plus cette blouse en 38. »

« Merci beaucoup, j’ai passé un super moment et je suis très contente de mes achats »

« Merci beaucoup,Madame »

Le OFF : Tu pleures…un peu 😉 (ouais je suis super émotive)

Promis un jour je ferai le contraire, ça sera au tour de la vendeuse d’être très très relou, ce OFF marque une page qui se tourne dans ma carrière, je vous en reparle très bientôt 😉

D’ailleurs, quelles sont les phrases ou les situations les plus folles (ou pas) que vous ayez vécu en boutique ?

Merci de m’avoir lue jusqu’ici !

Armelle 😉