Lifestyle

Running : débuts, matériel, itinéraires et bilan après plus d’un an de course

Cet article j’y pense depuis un moment pendant mes courses ! Je me suis mise au running il y a plus d’an et je peux être fière de moi je pense ! Je n’ai jamais réussi à tenir aussi longtemps une activité sportive, je n’ai aucun passé à ce niveau-là !  J’ai fait du step il y a quelques années ce qui m’a fait perdre beaucoup de poids mais j’ai arrêté, repris puis de nouveau, arrêté et surtout parce que cette activité ne me suffisait plus. J’ai souvent pensé que ma profession de Visuel Merchandiser était assez sportive, mais mon ostéopathe m’a prévenu : ce n’est pas le cas ! Je dois me muscler, travailler mon cardio et ce n’était pas qu’une question de perte de poids, mais de santé physique et mentale. J’avais mal aux hanches, au dos, au genou, etc…tout est parti d’une entorse mal soignée en 2006, mais surtout d’un manque d’activité sportive !

Et je peux vous le dire pour avoir revu mon ostéopathe il y a peu de temps, j’ai beaucoup moins de problèmes à part un mal de dos pendant le premier confinement (par manque d’activité), je n’ai depuis plus jamais eu mal ! Au passage je vous conseille la vidéo de Major Mouvement sur le mal de dos, il explique clairement les causes et comment le soulager (son dos). 

Bref, cet article est là pour faire une sorte de petit bilan et répondre à quelques messages que j’ai parfois quand je poste une story après mes sorties running. Le plus souvent ce sont des messages d’encouragement ou des questions sur mes itinéraires, la motivation, etc…Je vais donc un peu détailler tout ça 🙂

Le matériel 

Au début ne sachant pas si j’allais aimer ce sport et m’y tenir, je n’ai pas investi, j’avais déjà ce qu’il fallait en vêtements et j’ai pris une paire de baskets quelconques que j’avais déjà au fond du placard ; au fur et à mesure de mes sorties il était évident qu’investir dans une bonne paire de basket était nécessaire, j’ai cherché un modèle débutant qui me convenait et dans mes prix j’ai pris le modele Solar Ride W de Adidas à 50€ : parfait ! j’ai fait 800 km avec ! Par la suite j’ai investi dans des vêtements techniques respirants et plus les mois passent et plus je suis attentive à ce que j’achète, je prends des marques adaptées qui sont plus chères certes, mais aussi beaucoup plus confortables. Mon seul conseil est de porter des vêtements dans lesquels vous vous sentez à l’aise sinon votre course ne sera pas agréable, je regarde souvent Vinted pour des marques comme Odlo ou Mizuno qui sont très chers. Sinon Decathlon possède un bon rapport qualité-prix et le site Alltricks où vous avez de tout avec parfois des prix qui valent le coup. 

Petite infographie pour vous aider à bien choisir vos chaussures de running : 
infographie : Fréquence-running.com

 

Mes premières courses :  mes objectifs.

Ma première course c’était ça : 

Même pas 3 km en m’arrêtant 8 fois et j’ai mis 1 H à m’en remettre, mais ça n’a pas abimé ma motivation bizarrement 🙂 mon premier objectif était de ressortir une, deux, trois fois et de tenir 3 km sans m’arrêter ! Je précise qu’au début j’avais peur de me perdre, peur des voitures et peur du regard des autres. Pierre m’a accompagné sur mes premières sorties après toutes les craintes s’envolèrent toutes seules…

J’ai atteint assez vite les 3 km sans m’arrêter au bout de 3 ou 4 sorties de mémoire, mon second objectif était de tenir 4 km sans m’arrêter puis 5 km, ce dernier a été un peu plus long à mettre en place je me souviens avoir fait mon 5 km deux semaines après avoir commencé en m’arrêtant une fois j’étais fière comme si j’avais fait un marathon. Je ne parle pas de vitesse, car je suis assez nulle à ce niveau-là au début je courais a 8:00 min/km maintenant je suis entre 6:55 et 7:15 min/km c’est une belle progression, mais je devrais pourvoir faire un peu mieux, néanmoins j’ai encore beaucoup de mal à gérer mon cardio et puis il y a des jours où j’ai l’impression de voler et d’autres ou j’ai envie de m’arrêter tous les 100 m ! Le secret selon ma propre expérience, c’est la régularité ! 

Au début, je courais beaucoup trop vite, j’ai appris lentement à ne pas chercher l’exploit sportif, mais faire à mon rythme et donc ralentir pour ensuite accélérer peu à peu. 

Chaque sortie est différente et généralement je sais dès le début si ça va aller ou pas ! Quand ça ne se passe pas bien, mon souffle n’est pas bon, mes jambes sont lourdes je me force et c’est le mental qui prend le relais…tout ça vient au fur et à mesure ! et puis il faut prendre le temps de regarder le paysage quand je cours par exemple en bord de mer je m’arrête très souvent juste pour profiter ou parfois c’est un petit lapin en bord de route qui est mignon, alors je m’arrête…:-)

Evidemment, un de mes objectifs était également physique et le running quand on est régulier c’est assez radical ! En un an j’ai perdu 4 kilos au début j’étais déçue mais j’ai vite compris que j’avais aussi transformé quelques kilos en muscle mes jambes se sont clairement dessinées et musclées il y a encore du boulot, mais je ne suis pas/plus pressée et je pense que la patience est la clé. J’ai aussi perdu une taille de pantalon au bout d’un an mais je ne fixe pas d’objectif chiffré (j‘en ai déjà au boulot ça me suffit 🙂 ) mais je mise plutôt sur un accomplissement personnel en restant régulière, continuer à me muscler voir son corps se transformer c’est assez hallucinant ; ce que je souhaite surtout c’est de continuer à prendre du plaisir car même si la perte de poids ou l’exploit sportif est lent je sens que la course me fait beaucoup de bien au moral.

Concernant mes courses, j’ai quand même bien évolué je sors minimum 5 km, mais je pousse de plus en plus vers le 6km ou le 7km , je fais mon 10k une fois par mois ! Mon max c’est 14km ce jour là c’était magique aucune douleur, du souffle bref tout allait bien…bon, après, j’étais morte 🙂 Mon allure, comme je l’expliquais plus haut, a aussi évolué même si il m’arrive encore de me faire rattraper par des seniors aux mollets bien affutés… Je tiens à le rappeler, je n’ai AUCUNE expérience de sport dans ma vie ! 

Mon objectif pour cette année est de faire 5 km en 30 min, mon record est 33,10 c’est très difficile en ce moment de m’y rapprocher, mais je m’accroche sans pression un jour ça sera le bon moment et ça marchera ! 

Comment rester motivée ? 

Je n’aurais sûrement pas le bon conseil, car tout dépend de vous et de vous seule, mais je peux vous dire ce qui m’a permis de rester motivée depuis un an. Tout d’abord et comme je l’expliquais encore plus haut, voir son corps se transformer au fur et à mesure pousse forcement à vouloir continuer voir ses efforts payer, c’est une vraie motivation !

Pendant mes sorties, j’écoute de la musique, cela me permet de me mettre dans ma bulle et parfois même de penser à autre chose et les kilomètres passent sans s’en rendre compte…j’accorde donc une grosse importance à ma playlist ! Les playlists « sport » ou « motivation » sur Spotify ne sont pas trop mal et entraînantes, après j’ai aussi mes propres playlists que je modifie régulièrement en fonction de mon envie du moment, j’en ai des Hip Hop, des électros (année 90) et le plus souvent je mets l’album live de 2007 des Daft Punk « Alive » à chaque fois ça fonctionne, ça me motive fort ! 

Je cours souvent seule, au début Pierre était avec moi et m’accompagne de temps en temps, mais 90% du temps je suis seule, je n’ai jamais essayé, mais je sais que je n’ai pas envie de courir avec quelqu’un d’autre…je profite justement de ce moment pour être sans personne et profiter de la nature et puis j’aime avoir mon rythme en fonction de mon envie et de mon humeur (en résumé je ne suis pas assez aimable pour courir avec d’autres êtres humains 🙂 ) d’autres personnes apprécieront sortir à 2 ou à plusieurs pour être motivés, donc si vous avez des potes qui veulent se lancer aussi ça peut être un bon premier pas !

J’appelle ça « la sensation d’après », c’est à dire ce que vous ressentez en rentrant chez vous, une sorte de bien-être après un effort qui est complètement addictif ça vient au bout de quelques courses…elle est difficilement explicable mais une fois ressentie c’est vraiment top ! 

Pour résumer tout dépend de vous, je pense qu’il est important de ne pas se mettre trop de pression. Le but n’est pas de sortir tous les jours pour abandonner dans une semaine…faites selon votre envie et votre capacité du moment ! Le but c’est de sortir, profiter, prendre soin de soi en étant régulier. À chacun sa méthode ! 

 

Mes itinéraires 

C’est une question qui revient le plus souvent alors je reste assez évasive, car je n’ai pas forcement envie de dire où je cours précisément, j’ai beaucoup de chance d’avoir proche de chez moi un parcours où je peux facilement faire 8km sans le quitter, sans voitures, dans la nature, le long de l’eau ; de temps en temps je cours sur route, mais souvent le dimanche, car il y a beaucoup de voitures qui me font peur et de promeneurs qui m’agacent parfois (les pratiquants de la marche nordique, je pense à vous). C’est aussi très personnel, mais j’ai compris que changer de temps en temps de circuit permet de « casser » la routine et de retrouver de la motivation. 

Personnellement, j’utilise l’application Strava qui permet aussi de réaliser des itinéraires c’est assez efficace quand vous n’êtes pas chez vous pour voir où vous pouvez courir, peut-être que d’autres applications le font également mais je n’ai toujours utilisé que Strava. 

Ce que je peux faire ici c’est vous partager des itinéraires connus à Nantes et alentours et mes itinéraires perso quand je suis en vacances et/ou en week-end.

Itinéraire Nantes et Pays de la Loire : 
Iles de Loire : 

Les Iles de Loire à Saint Sébastien sont l’idéal et très connues des sportifs ! Très proche, vous avez le parc du CRAPA personnellement je n’aime pas trop y aller car en courant le matin on peut croiser parfois de drôles de personnages (sorties de fêtes), pas méchants, mais ça peut vite faire monter votre cardio.

Beaulieu – Pirmil : 5 km

Noirmoutier 

Si vous êtes à Noirmoutier en l’île n’hésitez pas à aller courir sur la jetée Jacobsen (peu de monde le matin) le long des marais pour ensuite longer le long des plages ! J’ai parcouru 8 KM mais il est très facile de pousser jusqu’au 10 KM. Jusqu’à la fin du camping il y a un chemin parfois il vous faudra passer par la plage mais c’est aussi plus beau…Je me suis arrêtée à 8 KM car il fallait bien retourner à l’hôtel mais en me laissant porter et ayant beaucoup de forme j’aurais fait le tour de l’ile ou presque 🙂 

Pour info si vous faites un aller-retour de la jetée vous êtes presque pile à 5 KM, très cool aussi pour le fractionné ! 

 

Itinéraires Bretagne
Le Bono : 5 KM

Un des plus beaux endroits où j’ai couru, le long du port et du cimetière à bateaux au Bono, je n’ai pas poussé jusqu’au bout car le chemin devenait trop Trail pour moi ; d’ailleurs j’en ai fait la mauvaise expérience en regardant le paysage je n’ai vu la jolie racine et je suis donc tombée comme une m**** par terre X) 

Brest : 6 KM

Une grande fierté, car j’avais très peur ! En effet, rien n’est plat à Brest 🙂 finalement c’était génial et j’ai fait 6 km sans m’en rendre compte en descendant sur le port et en allant au bout de la jetée ! J’aurais pu pousser vers le centre-ville et les facs mais il commençait à y avoir un peu de monde…

 

Lac d’Annecy 

Tout est dans l’intitulé, peu importe où tant que vous êtes sur le lac d’Annecy votre run sera forcément cool et magnifique ! Notre apparement étant sur la ville d’Annecy j’ai commencé ma course par le nord en continuant sur la rive oriental (Menthon-Saint-Bernard) n’étant pas habitué à l’altitude j’ai tenu 6km avec mon rythme habituel ce dont j’étais fière mais j’avais un regret incompréhensible >> faire le tour du lac ! sauf que je suis incapable de courir 38km 🙂 la beauté du lieu fait qu’on a envie de pousse encore…mon seul conseil si vous êtes en pleine saisons je vous conseille de courir tôt pour éviter le monde. Je suis partie à 7H et c’était parfait ! 

 

Au fur et à mesure, je posterai ici des itinéraires si vous en avez que vous conseillez vous pouvez me les indiquer en commentaire qui seront accessibles à tout le monde 🙂 

Et si vous avez des questions n’hésitez pas ! J’espère que ce « petit » article vous motivera 🙂

Armelle 

 

 

 

 

2 commentaires

  1. Jojo a dit :

    Excellent cet article sur le running ! Merci beaucoup !
    C’est vrai que j’ai aussi cru que pour courir, il n’était pas nécessaire de « mieux s’équiper », mais tout cela avait finalement beaucoup d’importance.
    Bravo en tout cas pour les km et les objectifs atteints. Je suis encore loin des miens, mais je ne lâche rien ! 🙂

    1. Merci beaucoup ! Et oui au fur et à mesure le bon matériel devient très important. Courage à vous l’important c’est la régularité et surtout il faut profiter 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.