Depuis quelques mois, presque une année même, j’ai pris un gros tournant dans mes choix de vie en général et dans mes choix de consommation en particulier. Dans le domaine des vêtements, j’ai pris le tournant des achats de seconde main et des achats en friperie. Je vous avoue que je passe principalement par les achats en ligne sur des plateformes comme Vinted. L’avantage de ce type d’achats, c’est aussi de choisir la livraison, et j’aime beaucoup me faire livrer dans des commerces que je choisis pour réduire des déplacements souvent inutiles (je le fais à deux pas de mon travail souvent) ou alors je choisis la livraison dans des boutiques avec shop2shop que j’aime ou que je veux découvrir (il y a d’ailleurs ce petit traiteur à Basse-Goulaine, hummm).

Je vends aussi pas mal de vêtements en ligne et je le fais pas mal en proposant la livraison via shop2shop directement. Cela m’arrive même de le faire pour les lots gagnés lors de certains de mes concours sur mon compte Instagram. Faire livrer ses vêtements chez le caviste du coin, cela peut sembler étrange, non ? 

Vous le savez, je suis moi-même commerçante et je sais combien les autres commerçants ont besoin de soutien en ce moment. L’idée d’aller retirer ses vêtements et de se laisser tenter par une autre consommation, souvent pensée comme un plaisir, plus libre, parfois une consommation qui sort de ses habitudes et qui en créée de nouvelles ; et bien je suis ravie de pouvoir y contribuer. Vendre ses vêtements c’est facile et les envoyer via shop2shop c’est très simple,  vous vous rendez sur le site, vous vous laissez guider et en moins de 5 minutes vous savez où déposer votre colis. Pour 5,95€ minimum vous pouvez envoyer des colis de différentes tailles et de différents poids. Pour ce qui est des vêtements, je n’en ai jamais eu pour plus de 6€.

Aidez les commerçants en y pensant !

Belle semaine,

Armelle 😉